Amitié·Chronique·Guerre·Humour·Romance·Trahison

La Guerre Du Mensonge

La couleur du mensonge, Livre I
Erin Beaty-
IMG_20180726_210617_826.jpg

da3c81e3efa9b216cbf174db7b2e4b93-1.jpg

À Demora, ce sont les entremetteuses qui font et défont les unions, et façonnent ainsi le paysage amoureux et politique du royaume. Sage Fowler, seize ans, n’a rien du parti idéal : indisciplinée et rebelle, c’est de surcroît une bâtarde. Pourtant, son oncle parvient à lui obtenir un rendez-vous chez l’une des marieuses les plus réputées du pays – sa seule chance de trouver sa place dans la bonne société. Mais une surprise de taille l’attend : son franc-parler et sa vivacité d’esprit ne lui obtiennent pas un beau mariage… mais au contraire un apprentissage auprès de l’entremetteuse.

Or la guerre menace. C’est donc escortée par une troupe de soldats aguerris que Sage devra traverser le pays en compagnie des plus beaux partis de la région pour rallier la capitale et assister à l’événement matrimonial le plus attendu de ces cinq dernières années. Mais en chemin, l’un des soldats lui propose d’aider l’armée en espionnant pour son compte…
da3c81e3efa9b216cbf174db7b2e4b93-1.jpg

Histoire

Je n’étais pas prête. PAS PRÊTE DU TOUT.  Ce roman a été une pépite, la crème de la crème. La cerise sur le gâteau. Okay j’arrête les analogies. Oublie le résumé, oublie la couverture, qui soit dit en passant est magnifique. Je n’avais lu aucune chronique ,aucun avis, vu très peu de photo sur instagram, j’ai mis pas mal de temps le lire, je ne regrette pas mon achat!

OMG2(Moi découvrant le livre)


BON ON EN PARLE DU LIVRE ? J’Y VIENS

Sage est une jeune fille indisciplinée, têtu, elle a toujours quelque chose à dire (non je ne me décris pas! ) elle n’a rien d’une gentille fille fille bien sage… Le roman se découpe en trois parties cruciales, chacune apportent le petit quelque chose que j’aime dans les histoires.
Dans la première partie, on suit les journées de Sage, sa vie auprès de son oncle et sa famille, et ce qui l’amène chez l’entremetteuse  où tout commence.  Sage apprend vite, elle sait repérer chez les gens leurs traits de caractère, leurs tendances, leurs tics, l’évidence de son potentiel, de ses aptitudes saute aux yeux de l’entremetteuse. Sage sera un atout pour arranger les mariages.


Je me suis beaucoup identifiée dans le personnage qu’est Sage, elle sait qu’elle n’a aucune chance d’épouser la personne qu’elle voudrait, elle ne veut pas être enchaînée à un homme qui ne l’aime pas et l’a considère comme un pot de fleur. Elle choisit d’être l’apprenti de l’entremetteuse, un choix qui lui permet de vivre au-dessus de la moyenne, d’imaginer un avenir. (Oh punaise, plus j’écris sur ce livre, plus je sais que je vais le relire… )


Ce livre m’a beaucoup appris, je crois qu’on a tous à un moment de nos vies, des doutes sur qui nous sommes, ce que les gens voient de nous, on repense à toutes nos décisions, celles qui sont censées nous définir. Nos erreurs qui ont pris des bouts de notre cœurs, on se regarde dans le miroir et on se demande « Est-ce que le masque qui dissimule qui je suis, me définis », il arrive un moment où on est perdu entre ce qu’on prétend et ce qu’on est vraiment. Ce livre parle du mensonge.


De quelle couleur est mon mensonge? Définis-t-il celle que je-suis? Est-ce indissociable de moi? Le mensonge est-il moins douloureux si c’était pour une bonne raison? Un mensonge n’est-il pas une pâle copie de la réalité avec quelques détails en moins? Toutes questions sont piégées dans les pages du roman. À travers les personnages on découvre une guerre du mensonge, celui qui cachera le mieux son jeu pour sauver le plus de gens.


Et durant tout le roman j’ai assisté à une danse entre tous les protagonistes, jusqu’à ce que je me rends compte que l’auteur était en train de me mener en bateau…Oui oui et quand tu découvres toute la supercherie tu es genre »REALLY BITCH! » mais c’est si bien fait que cela fait sourire et donne une autre dimension au roman.


La deuxième partie du roman tourne autour de sa rencontre avec l’armée du roi, le jeu du chat et de la souris début ici, et se finit dans la troisième partie que je ne révélerai pas pour des raisons de spolier. 

Histoire(1)


Sage est une jeune fille très terre à terre, elle ne se sert pas de sa beauté ordinaire pour duper ou dissimuler sa personne. Elle est intelligente et ne manque pas d’idée. C’est un protagoniste fort, qui donne une dimension autre au roman, elle n’est pas une fille nunuche, elle a conscience du monde dans lequel elle vit, Sage préfère observer le monde à travers ses yeux, plutôt que de s’attacher de peur d’être rejeté.


Les soldats sont d’une importance capitale, Quinn, Casseck, Charlie, il ne faut pas oublier que tout est un jeu, que tout est mensonge, que les apparences sont trompeuses. QU’ON M’APPORTE UN QUINN AU PIED DE MON SAPIN ! J’ai beaucoup pleuré, ce roman est bouleversant, l’univers est dingue et finir ce roman a été terriblement difficile. #coeurbrisé

Histoire


La plume de l’auteur est d’une finesse et ensorcelante, je n’ai pu décrocher mes yeux des lignes, je ne voulais pas décrocher mon esprit de ce récit, je voulais vivre chacune de leurs aventures, rêver de chaque protagoniste, être la virgule entre deux  mots. JE VEUX ÊTRE UN PERSONNAGE BORDEL !

naaaaan

(Moi qui apprends qu’à ce moment-là le tome 2 n’était pas sortie)


🅻🆄 🅰🆅🅴🅲

20181126_153907_0001.png

Lennon & Maisy, Ain’t no rest for the wicked

Lennon, Like Everybody Else

Lorde, Perfect Places

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s