Amitié·Chronique·Combats·Dystopie·Guerre·Royaume·Trahison

L’Épée De Damoclès

Red Queen, T2, Glass Sword
Victoria Aveyard-

IMG_20180411_140503_310.jpg

crown

 » Mare Barrow a le sang rouge, comme la plupart des habitants de Norta. Mais comme les seigneurs de Norta, qui se distinguent par leur sang couleur de l’argent, elle possède un pouvoir extraordinaire, celui de contrôler la foudre et l’électricité. Pour les dirigeants de Norta, elle est une anomalie, une aberration. Une dangereuse machine de guerre.

Alors qu’elle fuit la famille royale et Maven, le prince qui l’a trahie, Mare fait une découverte qui change la donne : elle n’est pas seule. D’autres Rouges, comme elle, cachent l’étendue de leurs pouvoirs. Traquée par Maven, Mare fait face à sa nouvelle mission : recruter une armée, rouge et argent. Aussi rouge que l’aube, plus rapide qu’un éclair d’argent. Capable de renverser ceux qui les oppriment depuis toujours.

Mais le pouvoir est un jeu dangereux, et Mare en connaît déjà le prix. »

crown

Hey mon chou! Tout va bien pour toi? Avant de commencer cette chronique, je tenais à te prévenir que le design de mes chroniques allait changer, espérant que tu apprécies ce changement. Allez installe-toi, chope ta boisson et bonne lecture mon chou! ♥

Si tu as loupé la chronique de Red Queen, Tome 1 c’est par ici: Il y a les Rouges, les Argents et y a Moi.


Histoire

Tu n’as peut-être pas lu le Tome 1, alors je vais essayer de ne pas trop en révéler sur les événements passés.

« Ne crois personne, ton seul ami c’est ton arme »

Le récit commence, là où le premier tome nous avait laissé, dans une ambiance lourde, accompagnée de personnages déchirés et livrés à eux-mêmes, ayant subi la violence et la trahison de leurs proches. L’histoire est plus sombre, il y a une tension créée par l’auteur, cette tension monte en crescendo nous mettant une pression folle. On devient suspicieux,   on perd confiance en tous les personnages, même les héros. La devise « Ne crois personne, ton seul ami c’est ton arme ».  Je pense que tu l’auras compris la saga Red Queen, n’est pas une Dystopie faite de paillettes et de licornes.

Victoria Aveyard, est loin des clichés dystopiques qui commencent à se faire de plus en plus nombreux. L’histoire d’amour qu’elle a mis en place dans le premier volet, n’apaise en rien cette atmosphère de colère et de mort. Cela est même l’inverse, cette romance est plus proche de la réalité, notamment dans le contexte dans lequel les protagonistes sont. Pour dire même les tourteraux ne se font pas confiance…tu vois le genre.

« Ne crois personne, ton seul ami c’est ton arme »

Tandis que Mare tente de cacher ses dons et d’où elle vient dans Red Queen, Glass Sword est à l’opposé. Désormais, Mare tente de retrouver les gens comme elle, au sang rouge, mais aux capacités égales voire supérieures aux argents. Une quête risquée, qui va laisser beaucoup de vie et révéler le cœur de certains.

« Ne crois personne, ton seul ami c’est ton arme »

traitror.gif

Marven, cet être abjecte que je hais, va quant à lui mener sa croisade contre le sang rouge quel qu’il soit. Son but: posséder Mare par tous les moyens…et crois-moi, l’enfoiré va lui faire subir et faire subir des traitements dignes de La Seconde Guerre Mondiale…OUI OUI HORRIBLE DIS-JE.

C’est une course contre la montre qui débute. Qui trouvera les précieux rouges en premier? Et quel sera le prix de Mare pour sauver tous les sangs? Sauver l’amour de sa vie? Sauver sa famille? De quelle manière va-t-elle vendre son âme? Toutes ces questions pèsent tout le long du récit. À la fin, on a un aperçu de ce qu’il lui arrive, c’est cruel et tellement…tellement humiliant…Mon Dieu je me suis tellement identifiée à Mare qu’en refermant le livre, je me suis sentie opprimée.

« Ne crois personne, ton seul ami c’est ton arme »

 

Personnages

Chaque personnage doit faire face à la guerre, notamment aux inconnus qu’ils ont tués, les amis qu’ils ont perdus. Nous  sommes face à des personnes brisées qui luttent contre leurs idées noires. J’ai trouvé intéressant le fait que l’auteur ne conçoive pas deux clans: les gentils & les méchants. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise …. Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. […] Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? », et bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi…

asrerix.gif

Roh Putain! Je me suis perdue foutue phrase aussi!

Donc je disais qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise personne, il y a des choix. Des décisions sont alors prises, et elles ne sont pas toujours dans l’intérêt de chacun, mais je n’ai pas trouvé que ce qu’entreprend Mare et sa troupe soit de meilleur augure que ce que fait le Roi. La guerre reste la guerre qu’importe le camp dans lequel on est. Et je pense que Mare est la seule à le  comprendre, car à aucun moment elle ne juge ses amis.

Parlons-en de ses amis & Boyfriend!

Ils m’ont semblé un chouia hypocrites et accusateurs quant aux agissements de Mare…Mais les gars! Vous n’êtes pas mieux! On reprochant à Mare d’être froide et de ne pas tenir compte de la vie des autres, c’est déjà la seule à se sacrifier vraiment! De plus, s’ils ne croient pas en la cause et si la guerre  n’est pas une manière de régler les discordes bah qu’est-ce que tu fous là exactement? Nan parce que tu fais le grand avec des phrases sur la philosophie de la vie et tout le bordel, tu n’as même pas les cou***** d’agir en fonction de tes convictions!

Dans l’ensemble les personnages sont assez déterminés et braves, ils luttent malgré les coups de bâtons  qu’on leur mets. J’ai eu plus de sympathie envers Mare, et moins indulgente envers les autres personnages.

ÉCRITURE

La plume est toujours aussi percutante et poignante. Ce second tome m’a vraiment plu, je n’ai pas été déçue par la tournure que l’auteur prenait, bien au contraire, j’ai été conquise par sa manière d’amener l’histoire et l’intrigue. Elle sait manier les mots avec justesse, percutant notre esprit au passage. Le troisième volet pressage encore un roman de qualité.


J’ai vécu sur le fil du rasoir, jonglant avec les mensonges, dissimulant. Il ne me coûte rien de faire la même chose maintenant, d’enfouir ce que je pense au plus profond de moi.


Achat poche: 18.00€ (Amazon)
Achat broché: 5.99€ (Amazon)

Lu Avec

Echosmith

signature

Publicités

3 commentaires sur “L’Épée De Damoclès

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s