Chronique·Combats·Désert·Fantasy·Fuite·Romance·Surnaturel

La Rebelle Aux Yeux Bleus

Rebelle du désert
Alwyn Hamilton-

La rebelle du désert

blue-eye-drawing-augen-2001.png

 » le destin du désert repose entre ses mains ».

Enfermée depuis tant d’années dans une vie étouffante au cœur du désert, Amani n’aurait jamais rêvé qu’un jour elle galoperait sur un cheval fantastique avec un fugitif recherché pour trahison. Emportée par le tourbillon de l’aventure, elle n’aurait pas imaginé non plus qu’elle tomberait amoureuse de lui…ni qu’elle l’aiderait à mener la résistance contre le Sultan »

blue-eye-drawing-augen-2001.png

Hey mon chou! Me revoilà pour une nouvelle chronique! J’avais ce roman dans ma PAL depuis peut-être un mois, mais je n’avais absolument aucun moment propice pour me lancer dans l’histoire. Puis lorsque l’occasion s’est présentée, je n’ai pas attendu une seconde de plus, je me suis jetée dessus…littéralement jetée. Je suis très reconnaissante, du fait que ces derniers temps je n’ai lu que des livres qui étaient soit des coups de cœurs , soit de super livre (hormis un), et je dois dire que cela est très agréable de ne pas être déçue par une lecture. Je ne sais pas vous, pour ma part une mauvaise lecture me mets de mauvaise humeur, autant vous dire que c’est assez embêtant. Tout ce blabla pour en venir à dire que, j’ai adoré ce premier tome, ce n’est pas un coup de cœur, pour les raisons que j’énoncerai par la suite, mais je ne vais pas traîner à acheter le tome suivant.

1-L’Histoire

En réfléchissant au pourquoi ce livre n’est pas devenu un coup de coeur, je me suis rendue à l’évidence que cela venait d’un certain aspect du récit. La structure de l’histoire ne casse pas des briques; on se retrouve dans un univers où un duo de jeune vont tenter de fuir leur opposant, qui sont des dictateurs. Pour ma part j’ai déjà lu et relus cette formule toute prête. Au titre on devine qu’il va y avoir rébellion…encore rien de nouveaux sous le soleil. Malgré ce point, d’autres aspects rattrapent largement ce petit bémol. Nous ne sommes pas en Occident, détail non négligeable quant au contexte politique des protagonistes. Elle place donc sont récit dans un monde oriental, en tout cas je l’ai situé dans ce contexte, peut-être que je me trompe. Quoi qu’il en soit Alwyn Hamilton montre une société qui considère la femme comme une moins que rien, bonne qu’à être en ménage. Là pour servir son mari, qui par ailleurs peut avoir de nombreuses femmes…Dans un monde où la femme doit être docile et épouser celui qui se présente, Amani va tenter d’échapper à cet avenir.

Le bandit va devenir son surnom, après qu’elle se soit déguisée en homme pour passer des épreuves et ainsi obtenir un passe pour une nouvelle vie…encore faut-il qu’elle ne se fasse pas attraper. En chemin elle rencontre Jin, un homme tout aussi secret que cette dernière. Tout deux en fuite, ils vont traverser ensemble les pièges qui se présenteront à eux. De prime abord, j’avais peur que l’auteur reste sur un récit platonique, sans rebondissement et aussi prévisible qu’une mauvaise blague, j’ai été soulagée quand je me suis aperçue où Alwyn Hamilton allait m’emmener. Une mini machination avait été mise en place, pourtant celle-ci fut étouffée volontairement, pour que l’on ait une petite claque et un petit rire bien sadique lors des révélations!

En ce qui concerne la fin, j’ai trouvé intéressant de finir sur une note presque « happy end », sachant que deux tomes vont suivre. Je me suis donc mise à repenser à l’histoire, sa trame et ce qu’il allait en être. Et je dois dire que mes théories me plaisent! Oui j’suis de celle qui réécrit les fins quand ça l’arrange.

2- Les Personnages

Je ne vous ai pas annoncé mon mariage avec le frère de Jin? Ah bah mince, les faire-parts c’est à télécharger en fin de chronique! J’ai été happée par tous les personnages, ayant chacun un trait de caractère intéressant et ceux malgré le fait qu’ils ne soient pas aussi présent que nos deux protagonistes. Amani, est une héroïne que j’affectionne beaucoup; courageuse, LOYALE, battante, déterminée. Une personne qui au fil des pages nous pousse à l’aimer encore plus, non pas parce qu’elle fait pitié, elle ne se plaint jamais, elle reste fière et ne fléchit devant personne. Son tempérament permet de donner du rythme à l’histoire, on ne tombe pas dans l’ennui, j’ai apprécié la voir évoluer.

Quant à Jin à aucun moment je n’ai eu envie de le poignarder, crois-moi c’est rare. Loin des protagonistes clichés, il affiche un certain charisme, mais c’est sa détermination et son amour pour son pays qui marque le plus mon esprit. Sa gentillesse et ses valeurs ont eu raisons de moi! Un élément important quant au déroulement de l’histoire. Il reste assez secret, même si lorsque toute la vérité explose, on le comprend, soit dit en passant, j’ai été ravie des réactions du jeune duo. Ils agissent comme des adultes et non comme des enfants pourris gâtés. À aucun moment l’un ou l’autre  ne reste sur les erreurs de l’autre, et punaise qu’est-ce que ça fait du bien! Le nombre de romans où ce genre d’élément perturbateur entrave le récit, jusqu’à en devenir ridicule, est trop nombreux!

3-L’Écriture

Une plume fluide et poétique, je me suis régalée à lire ce premier tome. Une maturité dans le choix du vocabulaire, qui se répercute sur les personnages. Le récit en devient même plus attractif. L’auteur a su faire un mélange fantasy/romance qu’elle a dosé parfaitement  . Un juste milieu  qui est apprécié et j’en redemande pour le tome suivant. En espérant tout de même qu’Alwyn Hamilton donnera plus d’originalité dans le déroulement des événements.


Je me forçais à ne pas bouger, comme si j’étais à nouveau face à la balle de Jin. Je ne mourrai pas aujourd’hui. Je m’écartai juste avant qu’il ne m’atteigne et levai la main, le clou entre les doigts ; ma peau frotta sa croupe puis contre son flanc.

Le Bouraq poussa un cri strident. Je faisais corps avec la bête immortelle qui luttait furieusement. Je vis l’angoisse dans ses yeux : il ne voulait pas non plus se faire piéger, mais cela n’avait aucune importance.

Mes mains entourèrent son cou musculeux. Le monde semblait rapetisser alors que le Bouraq haletait contre ma poitrine. Sous mes doigts, le soleil et le sable se métamorphosaient en chair et en sang. Je sentis sa force, aussi ancienne que le monde, plus vieille que la mort, les ténèbres ou le péché. Tout ce que j’avais à faire c’était grimper sur son dos et le laisser m’emmener jusqu’au bout du désert.


Achat neuf : 17.90€ (Amazon)
Achat kindle: 12.09€ (Amazon)

Lu Avec

 

 

 

Livres Similaires

 

 

 

signature

Publicités

2 commentaires sur “La Rebelle Aux Yeux Bleus

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s