Chronique·Dystopie·Meurtre·Romance·Royaume·Trahison·Young Adult

Il y a les Rouges, les Argents et y a Moi.

Red Queen
-Victoria Aveyard-

24093984_1509662919129285_740692227_o

f138a35fdd2fe4510644616b7cf17237

 » Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.

Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple. »

f138a35fdd2fe4510644616b7cf17237

Depuis le temps que je voulais ce livre, je n’avais même pas lu des chroniques dessus, tellement j’avais peur que ça ne freine mon envie. Maintenant, je vais pouvoir me rattraper et les lire. Alors par quoi commencer cette critique?

30 minutes plus tard, un thé, un cappuccino et nan j’ai juste attendu devant mon écran…

Avant même d’avoir commencé le livre, je humais la trahison et la mauvaise fin à des kilomètres à la ronde… Mon nez ne m’a pas trompé et en même temps j’ai eu quelques surprises, c’est avec une folle joie que je vous crie COUP DE FOUDRE!

Dès les premières lignes Mare me fait penser à un antihéro, qui n’a rien pour elle à par le fait d’être jolie. Dans cette société deux choix s’imposent aux jeunes après l’arrêt de l’école; Obtention d’un apprentissage ou la guerre. Mare n’aime pas l’école, elle n’est douée que pour une seule chose, voler les gens, de ce fait elle, sait pertinemment que comme ses frères, elle partira à 18 ans à la guerre. Dans son quotidien, on ressent bien cette épée Damoclès qui pèse au-dessus de sa tête. Même ses parents ont honte d’elle, la seule qui a un apprentissage, c’est sa petite sœur, subvenant  aux besoins de sa famille. Mare est l’ombre de sœur.

Alors qu’elle désire « disparaître » avec son ami d’enfance pour échapper à la guerre, elle rencontre un jeune homme qui par ses apparences ne semble pas de la même classe sociale que la sienne. Le lendemain Mare est emmenée par la garde Royale direction le château, de là tout change.

Un jeu de pouvoir et de tromperie va se mettre en place. J’ai plus qu’apprécié que Mare ne réussit pas tout du premier coup, elle tente de ne faire confiance qu’à peu de personnes, elle essaye de ne pas attirer l’attention, mais c’est un chemin semé d’obstacles où elle échoue lamentablement. Entre séduction et trahison Victoria Aveyard mène ses personnages par le bout du nez, plusieurs fois je me suis dit  » oulala lui, lui je ne le sens pas, c’est un vilain, un pas bon » mais l’auteure ne se contente pas de cela dans son récit et d’ailleurs j’ai été chamboulée par les révélations de fin.

OH MY GODNESS

Mon discours pendant les derniers chapitres, c’est à ce moment-là que j’ai compris que tout avait un sens, Victoria Aveyard m’a complètement dupée, ce que j’avais imaginé n’était que la partie immergée de l’iceberg. Je ne parlerai pas des personnages, car j’ai bien peur de m’emporter et de révéler des choses interdites…

L’écriture de l’auteure m’a beaucoup plus,  à la fois douce et percutante, douce dans ses tournures rien n’était lourd à aucun moment j’en ai eu marre, mais percutante dans le choix de son vocabulaire j’ai été touché par sa précision et l’impact qu’ils ont eux sur moi.
f138a35fdd2fe4510644616b7cf17237

 » Je feins d’être flattée alors que je me fiche de ce qu’il pense. Son avis a moins de valeur que la rouille sur le fauteuil roulant de mon père. »

“In the fairy tales, the poor girl smiles when she becomes a princess. Right now, I don’t know if I’ll ever smile again.”

Si vous l’avez lu ou s’il vous donne envie, dis-le-moi en commentaire, je serais ravi de vous lire.
f138a35fdd2fe4510644616b7cf17237

Achat neuf : 7.90€ (Amazon)
Achat D’occasion: 3.61€  (Amazon)

Lu avec

The Fray, How To Save A Life

Thé de Noël

Livres similaires

 Au Royaume de Carthya, de Jennifer A. Nielsen 

Incarceron, de Catherine Fisher

La Fleur Millénaire, de Kaneyoshi Izumi

signature

Publicités

2 commentaires sur “Il y a les Rouges, les Argents et y a Moi.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s