Dystopie·Polar & Thriller·Romance·Science-Fiction·Young Adult

Élevée pour tuer mon futur époux

The Book of Ivy, T1 & 2
-Amy Engel-

22017100_1458369057592005_2006301529_o

sticker-fleche-4

Résumé du Tome 1

« Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ?  »

sticker-fleche-4

Samedi pluvieux chez moi, après l’ouverture de ma boîte aux lettres, je découvre avec surprise l’arrivée de ma commande de livre. Je m’installe, saisi mon nouveau roman, pensant que je  m’apprête à lire un énième livre post-apocalyptique, me disant que j’ai déjà sans doute tout lu de ce genre, que rien ne pourra vraiment me surprendre. Hahah la bonne blague, ce livre est une bombe atomique qu’on a logé dans mon cœur et fait exploser à distance. Plus sérieusement ( j’étais sérieuse) ce livre est l’un de mes préférés, et je me rends compte que ce n’est pas si facile que ça pour me séduire et que je place mon livre dans la section DIAMANT. Pourtant c’est le cas.

Nous voilà dans un monde bien différent qu’il y a 50 ans, anéanti par une catastrophe nucléaire, peu de survivants peuplent la Terre. Aux États-Unis, en tout cas ce qu’il en reste, sont quelques milliers à avoir survécu. Deux familles vont alors s’affronter pour le pouvoir, les Lattimer et les Westfall. Ivy vient de celle qui à perdu les Westfall. Après la victoire de des Lattimer, beaucoup de règles vont être instaurées comme le mariage arrangé entre vainqueur et perdant. Arrive le tour d’Ivy qui doit épouser Bishop, le fils du Président.

Dans les premières lignes du roman, on a un aperçu négatif sur le gouvernement en place. Il ne laisse pas place à la démocratie, tout est régenté. D’après le père Ivy ce n’est pas une vie, son père la berce dans son idéologie, laissant peu de place pour l’amusement, pour ses idées à elle, il fait de sa fille une future meurtrière.

Après son mariage Ivy prend conscience de pas mal de choses, et il me semble que c’est qui rend le personnage très intéressant et fait son intelligence. Elle commence à tout remettre en cause, son allégeance pour son père, sa loyauté sans faille, son éducation. Ivy arrive à dépasser toute la doctrine que sa famille lui a mise dans la tête. Par ailleurs si elle y arrive c’est grâce à Bishop qui, même s’il est le fils du président apprend à penser par lui-même, à se forger ses propres idéaux en vu de prendre la place de son père.

Face à cette relation avec Bishop qui se transforme bientôt en une forme d’amour, Ivy est de plus en plus confuse, ses convictions sont ébranlées et ses sentiments la mettre au pied du mur. À travers tous ces troubles, elle essaye de se convaincre que seule sa famille l’aime, mais elle va découvrir avec brutalité que seul Bishop lui porte de l’amour. Entre un père calculateur et une sœur froide, elle est loin d’imaginer qu’elle ne représente que vengeance à leurs eux.

Parlons un peu de Bishop, il est loin de l’image que l’on avait de lui. Lors de son mariage, il est  distant, semble froid, et des rumeurs sur son compte peint le portrait d’un fainéant. Pourtant après le mariage c’est un tout autre homme, prévenant, romantique, sensible, intelligent et épris d’une soif de justice. Il dégage une chaleur humaine qui touche profondément Ivy.

Les personnages secondaires ont, eux aussi leurs importances, auprès de son beau-père Ivy va découvrir d’honteux secret sur sa famille. Bien que le Président préside bien trop durement sur son peuple, il a une tendresse que l’on retrouve chez son fils, quant à sa femme, on comprend très vite son côté glacial dans son rapport avec sa belle-fille. La sœur d’Ivy est d’une méchanceté cachant une folle jalousie envers sa sœur qui honorera son camp grâce à leur plan, le fait qu’elle ait échoué quand Ivy a réussi la rend amère. Elle aurait pu offrir à sa sœur ses plus beaux souvenirs, de l’amour de l’attention, une aide précieuse dans sa construction mais celle-ci a préféré la détruire. Quant à son père, qui nourrir une haine maladif envers les Lattimer, depuis la morte de sa femme, le pousse à négliger son rôle de père et à faire de ses filles des meurtrières, des calculatrices froides, dépourvu de sentiment et de toute autre objectif qui n’est pas le sien.

Un premier tome qui m’a fait rêver, d’ailleurs la fin est waouh, j’ai lu les derniers chapitres et j’ai vite cherché le tome 2 en format numérique, je ne pouvais tout simplement pas rester sur ce tome, je tremblais d’excitation, de peur, de joie, et encore de peur.

sticker-fleche-4

«  Une fois, Bishop m’a demandé qui je voulais être. Je crois que maintenant, je connais la réponse. Je veux être une personne assez forte et courageuse pour prendre des décisions difficiles. Mais je veux être assez juste et aimante pour prendre les bonnes. »

sticker-fleche-4

Achat neuf : 9.70€ (Amazon)
Achat D’occasion : 5.16€  (Amazon)

Lu avec

Cappuccino à la vanille
The Lumineers, Cleopatra

sticker-fleche-4

The book of Ivy cover 2

Résumé du Tome 2

« J’AI TOUT PERDU. MON FOYER. MA FAMILLE. L’HOMME QUE J’AIME.

Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.

Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?

CAR JE NE SUIS PLUS UNE WESTFALL, NI UNE LATTIMER. SIMPLEMENT IVY.

ET JE SUIS ENFIN LIBRE. »

sticker-fleche-4

On retrouve Ivy dans son exil et même si les premiers chapitres, on a une trouille bleue pour elle, de tous ce qui lui tombe dessus, suffoquant presque à chaque ligne, elle devient une vraie bad-ass. Son adaptation à son environnement n’est pas facile, loin de se sentir en sécurité Ivy est en mode survie. Puis elle rencontre deux personnes qui vont lui changer la vie et l’aider à la vivre.

Caleb et Ash sont les nouveaux personnages introduits par Amy Engel. Ash  est pétillante, brillante et loyale, et se lie très rapidement à Ivy, tandis que Caleb est d’abord très septique quant à qui elle est vraiment, dans un temps réservé, on découvre très vite un homme doux et qui va vite considérer Ivy comme sa sœur, il apporte aussi une touche d’humour et de brusque qui réchauffe ce roman.

Tandis qu’ils apprennent à Ivy à survivre, elle tente elle aussi de survivre à ses sentiments et son amour perdu. Elle ne semble plus aussi entrain à vivre même si elle sait qu’elle ne doit pas se laisser aller. Commençant une routine, une personne de sont passé va revenir lui rappeler tout ce qu’elle a perdu et que son combat  est loin d’être terminé.

Le récit est superbement bien rythmé, ne laissant aucun répit au lecteur, chapitre après chapitre j’en redemandais. L’auteur a su crée une œuvre qui critique la société  et pas seulement ses dirigeants mais aussi ses opposants. Finalement Bishop et Ivy malgré qu’ennemi en premier lieu sont le parfait d’exemple de l’amour et du sacrifice. Une fin des plus belles que j’ai pu lire. Chapeau à l’auteur et son équipe.

sticker-fleche-4

« On ne cesse pas d’aimer juste parce qu’on est déçu par quelqu’un. »

sticker-fleche-4

Achat neuf : 15.00€ (Amazon)
Achat D’occasion : 10.49€  (Amazon)

 

Lu avec

Cappuccino à la Vanille
The Lumineers, Cleopatra

Livres Similaires

La Révolte de Maddie Freeman, Katie Kacvinsky 

The pledge, ,Kimberly Derting

Inaccessibles, Katharine McGree

 

 

signature

 

 

Publicités

6 commentaires sur “Élevée pour tuer mon futur époux

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s